Pages

mardi 18 mai 2010

Les populations des camps de tindouf « plongées dans le désespoir » (middle east online)


Les populations parquées dans les camps de Tindouf, au sud-ouest de l’Algérie, sont « plongées dans le désespoir » à cause d’un environnement où le dés½uvrement le dispute à des conditions de vie insupportables, écrit lundi le site d’information +Middle East Online+.

« La plus grande source de misère » dans les camps de Tindouf, est « cette incapacité désespérante à pouvoir subvenir à ses propres moyens », souligne l’auteur de cet article, qui décrit un cadre de vie peu propice à l’épanouissement des individus.

Commentant cette situation, le Directeur du centre international des études sur le terrorisme, Yonah Alexander a soutenu, dans une déclaration à la MAP, que la frustration que ressentent les jeunes des camps de Tindouf, née d’un manque de perspectives à venir, les rend « vulnérables à l’idéologie extrémiste du groupe terroriste dénommé Al-Qaeda dans le Maghreb Islamique » (AQMI).

« Les études que nous menons ont clairement démontré qu’une jeunesse sans espoir et sans perspectives à venir devient une proie facile aux prédateurs terroristes », a-t-il mis en garde, appelant à une « solution humanitaire au calvaire que vivent les populations parquées dans ces camps ».

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire